Envole moi

Jeudi 3 octobre, un soleil radieux éclaire Brest (oui, parfaitement !) quand je monte à bord de l’avion Barbie utilisé par Flybe pour rallier Southampton.

Le pilote met les gaz JE M’ENVOLE POUR L’ANGLETERRE !! Ah non en fait. Brusque freinage puis demi-tour sur la piste…

[Et pendant ce temps-là dans le cockpit : « Harry ? Ici la tour de contrôle. Tu vas rire, on s’est un peu planté dans les plannings, y’a un avion qui va atterrir dans moins d’une minute sur la piste, tu peux faire une petite marche arrière genre MAINTENANT !!? »]

On arrive à Southampton en moins de temps qu’il faut pour le dire, 10 minutes, en tenant compte du décalage horaire et je foule pour la première fois de ma vie le sol anglais.
La demi-heure d’attente à la gare me permet d’avoir une première séance d’observation de l’individu briton : trench, cravates multicolores, pantalon moutarde etc.
15 minutes jusqu’à Romsey avant une nouvelle tranche de scrutation, cette fois-ci sur les collégiens qui sortent des cours, et donc vêtus de l’uniforme règlementaire.

IMG_20131003_150717

Le train file à travers la verte campagne et rallie enfin la terre promise : BRISTOL !

Je vous épargne l’heure passée à essayer de trouver le bus qui doit m’amener à destination, heureusement cette recherche se fait sous le soleil (oui, parfaitement !).

Aux environs de 19h je finis par arriver chez Elo, qui a l’extrême gentillesse de m’accueillir dans sa coloc le temps que je trouve un doux nid. Sa rue est une merveille de cliché anglais, un alignement parfait de maisons identiques avec des bow windows, je suis absolument ravie !

P1030919

Première sortie au Beer Emporium (il faut ce qu’il faut) où je déguste une brune dont j’ai oublié de noter le nom. Le brouhaha m’enveloppe, je ne comprends pas un traitre mot alentour, mais tout cela a l’air fort sympathique !

Nous poursuivons au 51, dont le DJ se fait un devoir de rappeler à nos oreilles, entre autres, la compilation Ragga Connection.

Une soirée d’intronisation absolument convaincante, si ce n’est que je constate qu’il va falloir que je me trouve un surnom.
Quand je dis mon prénom en France, la plupart des gens m’offre un visage éberlué, ici je pense qu’ils n’envisagent même pas qu’une telle suite de lettres puisse constituer un prénom…

Advertisements

2 thoughts on “Envole moi

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s