Aha ? AAAHA ? [Soundcheck]

Je ne suis  pas venue là pour beurrer des sandwiches (mais des bagels peut-être), par contre j’ai clairement traversé la Manche pour faire frétiller mes oreilles (d’autant que j’ai oublié mes earplugs en France, alors elles profitent au maximum).

Il suffit de taper « Bristol » dans la barre de recherche de Songkick pour se rendre compte rapidement qu’on va plutôt avoir l’embarras du choix en terme de concert chaque semaine. (Et pour donner envie à son compte en banque de pleurer des larmes de sang, du coup).

Même si ceux de Jagwar Ma, Churches et Temple sont déjà sold out quand j’arrive dans la place, je me suis empressée d’acquérir des tickets pour Coasts (inconnu au bataillon, mais vous savez la vie n’est qu’une suite de défis), Money (ca va être beau) et Palma Violets (ça risque d’être pas mal).

Un truc à savoir sur les anglais, c’est qu’ils ont tendance à régler leurs horaires sur le mode de vie des poules. Après 17h30 t’as peu de chances de pouvoir acheter ta baguette de pain et ton journal (ou ton muffin et ton tabloïd).
Bref pour les concerts c’est pareil, les portes ouvrent à 19h et à 19h30 on envoie la sauce. Ayant mal évalué le temps qu’il me faudrait pour rallier Southville (lieu de couchage) à Old Market (lieu de concert) à pied, je suis arrivée à la bourre. Et en sueur. exchange4 groupes au programme pour cette soirée à l’Exchange, dont je n’ai bien sur jamais entendu parler.

J’arrive durant le set de Teeth of the sea, le lieu est drôlement chouette, du genre où tu sens que la bière a probablement du coller aux murs et au sol et où la jauge te permet une proximité appréciable avec la scène.

Le temps de commander une pinte (ben ouais quand même) et c’est Esben and the witch qui prend la suite. La chanteuse ressemble à Keira Knightley dans l’ombre, la musique me fait un peu planer, les lumières vertes aussi et l’idée d’être dans un club, en Angleterre, est complètement kiffante.

J’accroche un peu moins au groupe bristolien de la soirée, Thought forms, mais c’est quand même pas dégueu. On descend dans la 2ème salle au sous-sol, pour le set de Dylan Carlson, un type qui apparemment faisait partie d’un groupe un peu connu avant, Earth. Je ne peux pas dire que je l’ai vu (pourquoi les grands se mettent toujours devant la scène bordayl !?) mais c’était très bien, un folk blues de bonne facture.

Test concluant.

Advertisements

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s