On ne peut pas dire qu’aller vivre en Angleterre soit la chose la plus exotique qui soit, leur mode de vie n’est quand même pas si éloigné du nôtre, mais il est tout à fait délicieux de noter les spécificités du quotidien.

[Liste non exhaustive et destinée à être complétée]

La chose incontournable : la bouffe.
Dans chaque magasin (même les pharmacies) (c’est pas parce qu’on est malade qu’on n’a plus d’appétit), tous les 3m, des snacks, des restos, des cafés, des falafels, des crêpes (!). Dès que tu sors de chez toi, l’air est saturé d’odeur de bouffe. C’est à la fois très agréable et complètement frustrant.

La chose la plus perturbante/gênante : la façon de dire bonjour.
Quand tu connais pas les gens tu leur sers la main, quand tu les connais un peu mieux tu leur fais un hug. Sauf que certain petits malins, voulant te montrer qu’ils sont au fait des traditions françaises, tentent de te faire la bise. Bref, une source permanente d’awkward moment.

La chose mignonne mais quand même un peu chelou : la manie des anglais d’appeler tout le monde, et en toutes circonstances, « My love » ou « sweetheart ».
Imagine, en France, quand tu payes tes courses : « Tu as besoin d’un sac chaton ? » ou à en ouvrant un compte à la banque « j’aurais besoin de ton justificatif de domicile mon petit cœur »

La chose la plus dangereuse : les voitures.
Au-delà du fait que les anglais conduisent à gauche, ce qui est une source infinie de stupeur à chaque coin de rue, les anglais conduisent vite et mal.
Certes tu es au beau milieu de la rue, SUR UN PASSAGE PIETON, mais le monsieur dans sa voiture il a décidé qu’il tournerait ici et il voit pas bien pourquoi il s’arrêterait 20 secondes le temps de ne pas te rouler dessus.

La chose la plus scandaleuse : le prix des transports en commun.
Environ 3€ le ticket de bus, de quoi te faire kiffer la marche à pied. Je me demande si c’est une idée du Ministère de la santé…

La chose incompréhensible : le prix d’un café.
Je pensais pouvoir profiter d’une chouette terrasse à bas prix en commandant un café, j’aurais mieux fait de prendre une pinte. Niveau quantité/prix j’aurais été gagnante.  Alors pourquoi, comment le café peut-il coûter + de 2€ partout ? Je n’ai pas de réponse.
(Pour vous donner un comparatif, un ginfizz coûte 3.5€ en bar de nuit) (« aaaah le petit ginfizz du matin » « Moi tant que j’ai pas bu mon premier ginfizz, c’est pas la peine de me demander quoique ce soit… »)

La chose à laquelle je ne me ferais probablement pas : voir les parents promener leurs enfants en laisse.
(Et pourtant, je suis bien la première à comprendre à quel point ces individus sont pénibles)

La chose complètement insignifiante mais qu’on avait oublié et qui est bien pratique : les sacs plastiques gratuits à la caisse du supermarché.

To be continued…

Advertisements

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s