Cheers [Soundcheck #13]

Je ne sais pas si je suis la plus assidue et réactive de la Street Team, mais toujours est-il que s’il faut quelqu’un en dernière minute pour un concert, je réponds en général présente (oui je suis également peut-être la seule au chômage). C’est comme ça que je me suis retrouvée au Thekla avec trois groupes dont je n’avais jamais entendu parler.

J’ai quand même écouté quelques titres avant d’y aller, qui m’ont remplie d’espoir.

Ça commence par Kimberley Anne qui, outre une coiffure remarquable et une tchatche des plus amusante, assure, seule à la guitare.

IMG_20140319_193249

A la fin du set, elle nous informe qu’elle offre des tea bag sur lesquels est inscrit un code permettant de télécharger gratos un de ses titres. Sympa. J’aime pas le thé mais je trouve l’idée intéressante donc je me pointe au merch. Il s’avère que dans le même temps, les t-shirt de The Mispers, le groupe suivant, sont également gratuits. En bonne pince bigoudène j’en prends un aussi. On a jamais trop de t-shirts pour faire du sport dormir.

J’espère quand même que je vais apprécier The Mispers, ce serait un peu concon d’avoir le tee-shirt d’un groupe à chier.

Ce fut le cas. De la bonne énergie, de l’originalité dans la construction des morceaux grâce à un violon et une guitare acoustique qui amènent de chouettes mélodies, tout ça donne furieusement envie de danser et d’être en été.
Quand j’y repense je me demande si ça n’aurait un léger goût de Fools Gold ? (Profitons-en pour ré-écouter Surprise Hotel, ça ne mange pas de pain)

Au-delà de ça, The Mispers dispose d’un chanteur très plaisant. Ce n’est pas tant ses qualités vocales que nous retiendrons (surtout qu’en général il chante en trio avec la violoniste et le guitariste) que sa maitrise du mouvement de bassin. Je ne sais pas quel âge a ce Jack Balfour Scott mais, physiquement Iwan Rheon likes (pas dégueu en somme), il danse avec tellement d’innocence et d’indécence que j’ai l’impression de frôler le détournement de mineur en ne détournant pas mes yeux de la scène.

J’en connais (au moins) une à qui ça aurait plu.

Et pour finir, Saint Raymond, le nouveau petit prodige de Nottingham que la presse qualifie de nouveau Jake Bugg, parce qu’ils viennent de la même ville et se sont fait remarquer tous deux dès leurs 17 ans. La ressemblance s’arrête à peu près là. Ou au fait qu’ils jouent du rock avec une guitare.

Certes Callum Burrows n’a que 18 ans et des bonnes joues de bébé sur lesquelles on plaquerait volontiers un gros bisou (gouzi gouzi), mais il est loin d’être une frêle petite chose. Plutôt du genre à faire partie de l’équipe de rugby.

IMG_20140319_230311

Dans tous les cas, je parie un petit billet sur son avenir. Disons le simplement, c’était très bien.
Accompagné par un trio guitare basse batterie pads, ses morceaux s’envolent parfois vers de contrées lointaines et des rythmes tribaux. Et tout seul à la guitare, les deux morceaux dont il nous a gratifié en rappel, pffffiouuuu…

Les yeux fermés ou grands ouverts entre deux accords, il esquisse régulièrement des demi-sourires qui semblent dire « Je crois pas encore à ce qu’il m’arrive, mais putain je kiffe ! ».

Apparemment son but premier était de devenir coiffeur. Je pense qu’il va attendre un peu avant de s’y mettre (enfin en tout cas j’espère).

Advertisements

2 thoughts on “Cheers [Soundcheck #13]

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s