I wish I could speak french [Soundcheck #17]

Je reste à jamais marquée par l’édition 2011 de la Route du Rock, et quand je dis « marquée » je devrais plutôt dire « trempée ».

Après avoir plus ou moins apprécié les concerts de Blonde Redhead, Low, Battles et des Kills en m’hydratant grâce aux gouttes qui coulèrent le long de mon nez de 18h à 2h du matin, moi et mes os avions retrouvé le doux intérieur de ma Twingo en nous jurant de ne plus jamais refoutre un pied dans ce festival de malheur.

Le problème c’est qu’avec ce genre de raisonnement, tu te prives aussi de la prog la plus alléchante de l’été. Du coup l’année dernière j’y suis retournée et évidemment c’était bien. Donc cette année j’ai fait de même. Pour une soirée. On n’est jamais trop prudent.

Quand j’ai passé le panneau « Département de l’Ille et Vilaine » ce jeudi 14 août, quelques scénaristes de cartoon devaient être à l’œuvre car la pluie est subitement apparue…
Dans ces moments-là, quand tu patientes sur le parking champ à l’intérieur de ta voiture que l’averse finisse parce que bordayl quand même je vais pas déjà être trempée avant d’être arrivée sur le site, tu te répètes en mode méthode Coué « Non mais bon, je le savais, ici c’est tout le temps comme ça… Et puis c’est que de la flotte hein, ON N’EST PAS EN SUCRE !! »
Mais quand même, c’est un peu relou.

Au bout de 20 minutes le soleil réapparait (« En Bretagne il fait beau plusieurs fois par jour ») et je m’élance, chaussée de mes belles bottes toutes neuves (achetées après mon expérience de 2011, mais jamais utilisée depuis, comme quoi…).

Jeudi 14 août 2014, 18h45, le Fort St Père est ouvert au public depuis 45 minutes et c’est déjà un véritable carnage. Au départ tu rechignes un peu à salir tes pompes, ensuite tu t’enfonces de dix centimètres dans des flaques de boue sans ciller. De toute façon c’est ça ou tu n’iras pas aux toilettes de la soirée, car il y a une petite piscine naturelle qui les sépare du reste du site.

Certes on en rigole et c’est devenu la marque de fabrique du festival, voire le frisson annuel nécessaire des hipsters qui peuplent majoritairement l’événement (« Oooooooh de la bouuuuue, c’est TELLEMENT pittoreeeesque ! »), mais il serait quand même temps de faire quelque chose niveau aménagement.

BREF. Il ne pleut pas, et c’est bien là le principal.

IMG_20140814_192258

J’arrive à la fin d’Angel Olsen, qui a une jolie voix et un foulard dans les cheveux. La micro critique du type derrière moi « C’était cute. » Je vous laisse avec ça.

The War on Drugs étrenne la Scène du Fort et je suis plutôt convaincue par leurs morceaux. Du bon rock, aux accents 70’s par moment, avec quelques plages planantes, des parties instrumentales plaisantes à écouter SOUS LE SOLEIL.

Il a plu cinq minutes, juste histoire que j’enfile ma cape de pluie Le Télégramme, fidèle alliée depuis au moins 8 ans, pour me rendre compte qu’elle était trouée. Je me suis refait une petite session de méthode Coué pour fêter ça.

IMG_20140814_212313

J’ai vu/écouté Kurt Vile and the Violators et Real Estate en diagonale par intermittence parce qu’on ne peut pas retrouver des potes, manger des frites, acheter des jetons ET profiter des concerts à la fois. Donc je ne vais pas me prononcer, même si ce que j’en ai ouï ne m’a pas stoppé dans mes autres activités.

Je me suis reconcentrée sur la raison de ma présence en allant voir Thee Oh Sees qui nous a joué un punk rock de très bonne facture pendant, au moins, 30 minutes. Et puis ciao ! Mais apparemment c’est parce qu’ils avaient des soucis techniques.

Sans aucune raison, j’avais très envie de voir The Fat White Family dont je ne connaissais rien, alors pour une fois, je me suis pointée en avance devant la Scène des Remparts afin d’y voir quelque chose. C’était une TRES bonne idée. Parce que clairement ce fût ma belle découverte de la soirée !

En moins de cinq minutes, je ne saurais dire pourquoi, j’avais la sensation d’être de nouveau à un concert en Angleterre (ce qui est évidemment un gage de qualité).
Comme j’avais pu le dire pour Eagulls, comme j’avais pu le ressentir pour Traams, comme j’avais pu l’observer pour Royal Blood, pas de fioritures, pas de calculs, pied au plancher, imprégné de décennies d’ainés rockers, un son qui enveloppe et qui me file un sourire indémontable.
Renseignement pris, les petits gars sont effectivement de Brixton. Mais en même temps, il faut bien avoir du sang britton pour oser jouer torse nu un 14 août à St Malo…

IMG_20140815_103017

J’ai donc rejoins la foule pour Caribou le cœur en joie. Qui nous a livré un chouette set. Même si je persiste à croire que ça aurait été plus pertinent de le programmer au coucher du soleil. Et à regretter de ne pas avoir pu boire une caïpi en l’écoutant.
La version live de Sun était particulièrement kiffante, mais j’ai trouvé celle de Can’t do without you un peu mollassonne. Ces quelques chipotages mis à part, je n’ai pas boudé mon plaisir. (Oui j’aime bien employer cette expression)

IMG_20140815_020829

Là-dessus il était 2h du matin et il fallait attendre 40 minutes avant d’apprécier Darkside. Arrivé à une heure aussi tardive, ça serait pas mal de songer à raccourcir les temps de changements de plateau hein… Surtout quand, pouf pouf, il se remet à pleuvoir !

Cela dit, ça valait le coup. Visuellement j’ai trouvé ça très beau, cet éclairage de Dave Harrington et Nicolas Jaar en contre-jour, avec la pluie qui produisait un rideau naturel intermittent. Musicalement c’était également très plaisant.
Même si, ayant reçu un texto m’annonçant l’embourbement de voitures sur le parking, j’ai pas été totalement focus jusqu’à la fin. Je m’imaginais déjà dormir sur place, en me maudissant de n’avoir pas songé à prendre une serviette de toilette pour me sécher. Le genre de pensées qui polluent LEGEREMENT l’esprit.

Finalement, ma voiture n’était pas embourbée et j’ai pu réveiller mes hôtes en rentrant à Rennes à 5h \o/

En somme, je crois que j’y retourne l’année prochaine. (Avec une cape de pluie Ouest-France, parce que c’est important de soutenir la pluralité des médias d’opinion)

IMG_20140814_203605

Advertisements

6 thoughts on “I wish I could speak french [Soundcheck #17]

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s