[Soundcheck #20]

Je me plains à nouveau de l’offre de concerts marseillaise ou pas ? « OH NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON » hurlent-ils dans un chœur parfait quoique non prémédité.

Vous avez de la chance, la semaine dernière j’ai eu la bonne surprise de découvrir que Jessica93 allait fouler le sol phocéen incessamment sous peu (ça + la mise en vente de la billetterie des Vieilles Charrues, on pourra dire que j’ai été gâtée pour mes 30 ans) (Je me plains à nouveau de mon grand âge ou pas ? « OH NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON » hurlent-ils dans un chœur parfait quoique non prémédité).

Mercredi, j’ai donc fait appel à des trésors de motivation que je garde pour les jours de disette (et clairement, après un week end amstellodamois, c’était un cas de force majeure) pour me rendre à l’Embobineuse.

Ça fait plusieurs soirs que je suis tentée de m’y rendre mais la distance, l’absence de transports en commun et la réputation du quartier ont eu raison de ma volonté à chaque fois.

Finalement c’est pas si loin. 30 minutes de marche c’est recommandé par le Ministère de la Santé et je n’avais pas mangé mes cinq fruits et légumes de la journée, alors on va se dire que ça équivaut. Et je ne me suis pas faite agressée. Comme quoi, les rumeurs…

Salle de concert clairement étiquetée punk rock, je n’ai pas été déçue du voyage. Forcément il y a des graffs au mur, forcément ça sent la clope (voire Amsterdam), forcément il y a des tatoué(e), des piercé(e)s, forcément il y a une voiture garée dans un coin.

 

Tadahiro Ishihara est déjà sur « scène » et je peux constater que le mode DIY est ici plus qu’un état d’esprit, un mode de vie. Je pense avoir écumé pas mal de lieux mais c’est la première que je vois des Par artisanaux suspendus à des cordes, que des gens du public font tourner pour simuler des jeux de lumière ! D’ailleurs ceux du premier rang sont incités à se saisir des projos au sol pour participer au show light (comme dirait un prophète de la night).

Passé ce premier amusement, force est de constater que je suis peu sensible à la musique bruitiste obtenue grâce à un saxophone et une table de mixage multi pluggée.

Un type trouve malgré tout le moyen d’hocher la tête en rythme, alors qu’il n’y a pas de rythme. La drogue sans doute.

IMG_20141203_220718

C’est au tour de Jessica93, qui m’apparait plus assuré qu’il y a deux ans, même s’il est toujours autant concentré sur sa musique et dans sa bulle. A ce niveau, notons que Word accorde les adjectifs que je viens d’écrire au féminin, précisons donc que Jessica93 est un one man band.

IMG_20141203_225745

Toujours noise, avec une basse, une guitare et des pédales d’effets, des boucles hypnotiques, dont celles de Away, qui m’avaient saisies lors de la première écoute. Bref c’est bon, c’est bien et c’est évidemment trop court. Je regrette également qu’il soit venu sans son nouvel album, Rise, que je projetais d’acheter.

Vraiment, je ne peux que vous recommander d’aller écouter ses morceaux, personnellement ça me plonge dans une espèce de transe propice à l’évasion de l’esprit.

Je ne suis restée que 2 minutes pour le groupe suivant, Doddodo, à qui j’avoue avoir laissé que très peu de temps pour me convaincre, en pensant à la petite marche nocturne qui m’attendait.

 

Advertisements

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s