Gaufre

[BRUXELLES PART V]

Lundi, j’ai chipé deux mini pots de pâte à tartiner Speculoos au petit dèj. Voilà. Ça fait du bien de le confesser par écrit. Je vous jure, ce truc m’a rendu dingue…

Suivant les recommandations de mes jambes, encore tremblantes de ma rando de la veille (j’ai jamais prétendue être sportive), je me suis concocté un programme plus smooth pour le dernier jour.

Direction la place du Jeu de balle pour le marché aux puces incontournable du coin. Ouais. Bon. En même temps je n’aime ni les antiquités, ni chiner.

P1000171

Le dépaysement total…………..

P1000172

P1000173

P1000179

J’ai poursuivi jusqu’au Parvis St Gilles qui est devenu mon coup de cœur du week end. Rien de remarquable, juste un quartier normal, sympa, sans touristes (je sais, c’est l’hôpital qui se fout de la charité mais vous voyez ce que je veux dire, personne ne rêve d’une visite de musée accompagnée par un groupe de collégiens italiens) (non je vous assure, vous n’en rêvez pas) où les gens se croisent et des bars aux airs chaleureux pululent.

J’ai pris mon café en lisant Le Soir et Libé à la Brasserie de l’Union, en me délectant de l’accent des clients autour et c’était un très chouette moment !

P1000181

P1000185

P1000190

Le midi je me suis fait un bagel Au Pays des Merveilles (que serait un week end sans bagel ?) avant de prendre le métro pour aller dans les quartiers Nord voir l’Atomium !

J’avais très envie de voir l’Atomium depuis que j’ai lu Expo 58 de Jonathan Coe, qui se déroule lors de cette fameuse exposition universelle de 1958 pour laquelle l’Atomium a été construit.

Forcément, le coin est un peu moins nature peinture que décrit dans le bouquin, l’urbanisation est passée par là mais j’imagine la sensation qu’a du faire ce « truc » il y a 60 ans. L’expo est pas mal mais un peu courte, j’aurais notamment aimé voir plus de maquettes des pavillons des différents pays (qui ont été détruits depuis)

Du plus haut atome il y a une chouette vue sur Bruxelles et les effets lumineux / sonores des escalators situés dans les tubes, que tu empruntes pour passer d’un atome à l’autre, sont plutôt marrants.

Et je pense que j’aurais moins kiffé si je n’avais pas lu cette histoire juste avant en fait.

P1000193

P1000197

P1000200

IMG_20150309_162412

Je suis retournée en ville où j’ai pris une gaufre, liégeoise cette fois-ci, nappée de dark belgian chocolate et j’ai compris où se situait le paradis.

Dans le cadre de mon enquête sur les mœurs belges, j’ai osé demander au jeune gaufrier s’il continuait d’en manger ou s’il était écœuré à vie.
Verdict : il en mange parce qu’à la Waffle Factory (minute pub même pas sponsorisée) ils font leur pâte eux même tous les matins, ce qui est loin d’être le cas de tous les pseudos gaufrier alentours.
Etant donné que lui et ses collègues s’ambiançaient au son d’une compil allant de Manau à Tarkan en passant par Khaled, je pense qu’on peut le croire sur parole.

IMG_20150309_181547

J’ai été finir mon bouquin Au soleil (il faisait nuit mais c’est le nom du bar) en goutant une Saison de la Brasserie Dupont, avant d’aller me coucher, oui c’est ça, à 21h.

 

J’étais tellement en forme en allant prendre le car pour l’aéroport à 4h le lendemain !
Heureusement Tonton David résonnait, avec Ma number one, encore mieux qu’une Delorean.

Advertisements

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s