On boira de l’eau chaude avec des plantes dedans !

2ème jour de jeûne.

Ça faisait un bail que je n’avais pas dormi aussi profondément !
(Tant mieux car comme chacun sait : “Qui dort, dîne”)

Je n’ai pas spécialement faim mais le manque d’énergie est notable, me confortant dans mon choix de ne pas avoir tenté l’expérience en pleine semaine de boulot !

Dans les conseils que j’ai pu lire, il était noté de se tenir occupé, par exemple en faisant le ménage. C’est vrai que c’est bien le truc que tu as envie de faire quand tu es en train de mourir de faim et de baver en pensant à du pain rassis.

Je suppose qu’il faut adapter selon ses goûts, alors je suis partie au ciné. Ce qui n’était peut-être pas malin car on a quand même vite fait de s’endormir dans un fauteuil dans le noir.
La marche jusqu’au cinéma m’a bien crevée, mais c’est surtout le fait de devoir traverser deux marchés qui m’a paru cruel. Arrivée à destination, le coup de fatigue avait disparu, et j’ai pu apprécier le film d’Emmanuelle Bercot sans souci de paupières papillonnantes.

Ensuite j’ai rejoins L. pour boire un thé en terrasse, vu que c’est autorisé. Et j’ai pu me la jouer à la mode de tous ces gens qui commandent un thé « vous avez quoi comme saveur ? », comme si j’y connaissais quelque chose.

A 18h je me suis accordé ma 2ème orange pressée de la journée, plus pour le geste que pour la faim.
C’est d’ailleurs assez paradoxal : c’est top de ne plus perdre de temps à manger, mais nos journées sont tellement rythmées par ce « rituel » qu’en fait, c’est plutôt l’occupation que la nourriture qui m’a manquée.

 

3ème jour, de retour au boulot. Tout le monde ne fait pas le pont ma bonne dame ! Il faut bien que certains se dévouent pour faire tourner le pays !

Au réveil j’ai les jambes un peu faibles, mais l’esprit alerte. Etant donné que ma fonction me demande, pour l’essentiel, de rester le cul vissé devant un ordinateur, ça devrait aller.

De nouveau la frustration du café, réflexe pavlovien du matin.

Le midi, je retourne à la salle de sport. Etonnamment, je suis quasiment capable de faire la même chose que d’habitude (soyons honnête, je ne fais pas des heures de cardio non plus…). Par contre j’ai un peu forcé sur la machine pour muscler les cuisses et les courbatures ont été rudes, mais je ne sais pas bien si c’est dû au jeûne…

J’avais prévu de me nourrir à nouveau à ce moment-là, ayant une soirée rooftop (ouais ouais) prévue le soir, mais compte tenu de la météo (ne me lancez pas sur le climat méditerranéen), c’est annulé. (J’ai pas complètement perdu au change en allant voir Mad Max à la place, je m’en suis pris plein la gueule avec plaisir pendant 2h !)

Bon. Ok j’ai pas spécialement la dalle, je continue.

 

Samedi matin, 10h02, 86 heures et 30 minutes après ma dernière pomme, je me suis fait un petit déjeuner de reine avec orange pressée ET ananas frais \o/

Je m’attendais à me prendre un gros shot d’énergie immédiat, comme pour l’adrénaline ou l’héroïne (j’imagine), j’ai été fort déçue. Rien. Pas un effet positif, genre ton corps qui te remercie pour cette offrande comme les candidats de Koh Lanta quand ils gagnent l’épreuve de confort et qu’ils ont droit de bouffer des brochettes de viande. L’ingratitude totale…

Le truc qu’on te dit, et qui parait logique, c’est qu’il faut recommencer à s’alimenter doucement, même si tu as envie de te jeter sur un burger frites.
J’étais pleine de bonnes intentions à ce niveau, avant que l’expression « l’appétit vient en mangeant », prenne soudain tout son sens.
(Vous remarquerez que le jeûne provoque apparemment une resucée d’expressions toutes faites)

Du coup le midi, au resto sur la plage (yeah yeah) j’ai certes opté pour la salade composée (désespoir), mais j’ai craqué pour le tiramisu.

Par contre, la pinte de l’apéro à 18h, je déconseille. (Je ne l’ai pas fini) (JE N’AI PAS FINI MA PINTE)

 

Conclusion de cette « amusante » expérience.

Soit j’avais d’énormes réserves qui m’ont permis de tenir assez facilement sans bouffer pendant 3 jours et demi (très probable), soit la pulpe d’orange suffit à se maintenir en forme.
Je vais pas me la péter non plus, je dis pas que c’était la fête en permanence mais je m’attendais vraiment à avoir le ventre creux et souffrir le martyr.

Après, pour les effets bénéfiques du truc, je n’ai pas remarqué grand-chose non plus, ça n’a sans doute pas dû me faire du mal de m’assainir un peu mais au-delà…

 

C’était vraiment très intéressant.

Advertisements

2 thoughts on “On boira de l’eau chaude avec des plantes dedans !

  1. Marrant ^^ J’ai pas poussé aussi loin, juste tenté les petits déj’ uniquement composés de fruits pendant quelques jours (régime censé permettre d’avoir l’esprit plus clair). Pas spécialement constaté de changement, à part une grosse dalle à 10h.

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s