Seaside friends.

[VLAAMS GEWEST PART VI]

Jeudi matin, je regarde la campagne filer à bord du train, songeant qu’un road trip comme dans Eldorado de Bouli Lanners aurait peut-être été une option réjouissante.
Si pressée de découvrir Ostende, la plage, son nom suffisant à nourrir toutes sortes d’histoires fantastiques !

A la sortie du train, première déconvenue, je me suis retrouvée plongée dans une horde de vieux, me demandant si c’était la destination privilégiée pour les sorties gériatriques.

Au fur et à mesure de mon avancée vers l’auberge de jeunesse, j’ai pu comprendre à quel point c’est moche parfois, de se confronter à ses fantasmes. Je n’ai jamais vu une ville aussi laide.
On a l’impression d’être dans une station balnéaire soviétique des années 60. En pire. Même les mouettes font flipper, je te jure, elles te regardent, c’est toi qui baisse les yeux.

Le bruit de la chute de mes illusions a du faire trembler les murs jusqu’au Danemark… S’il n’y avait pas eu le festival de ciné durant le week end, je crois que je me serais barrée aussi sec.

P1000884

P1000837

P1000839

P1000840

Bref, je trouve la résidence hôtelière appelée « auberge de jeunesse », qui se situe dans la Langestraat, comme celle de Bruges. On utilise les moyens mnémotechniques qu’on peut quand on commence à prendre de l’âge.

Le réceptionniste ressemble à Ricky Gervais, ce qui le rend immédiatement sympathique. Et inquiétant.

Je reste ébahie devant le luxe de ma nouvelle chambre, imaginez-donc : c’est tout neuf, il y a une salle de bain et SEULEMENT 4 lits !! De plus, on y capte le wifi. Je suis un peu rassérénée, je me dis qu’au pire, si tout Ostende est à l’image de ce que je viens d’en voir, je passerais mes journées au lit.
Même si  l’immeuble n’est pas franchement chaleureux et tu sens que t’es pas là pour te faire des potes ou pour qu’on t’organise un pub crawl.

Ça c’était avant de faire une sieste, de faire la connaissance des deux sympathiques allemandes qui occupaient également l’espace, et de voir entrer une cinquantenaire foutraque qui m’a illico demandé de changer de lit car elle ne pouvait pas grimper dans celui du haut.

S’en est suivi une demi-heure d’absurdité totale dans laquelle elle parlait aux allemandes, qui ne comprenaient un traitre mot de français, racontait sa vie, des choses incompréhensibles, faisant remonter ainsi dans mon esprit le mot « cintrée ».

Entre temps j’avais tout de même été à la conquête du front de mer sur des kilomètres, et je peux vous dire qu’on se désespère sur les constructions hideuses de la Costa del Sol et de la Côte d’Azur, mais la côte belge n’a rien à leur envier en termes de défiguration…
Même les anciens bâtiments qui n’ont pas été détruit pendant la 2ème guerre mondiale et datant de la splendeur du règne de Léopold II sont décatis. C’est comme si tu pouvais te faire une session urbex sur la Croisette…

P1000892

P1000845

P1000850

IMG_20150911_084513

Cela dit, il fait un temps magnifique, la plage est immense et belle, le sable doux, les voisins rares.
Je regrette de ne pas avoir pris ma crème solaire et adresse mentalement des excuses à ma mère pour m’être foutu de sa gueule quand elle m’a demandé si je prenais mon maillot de bain.
Je tente malgré tout une baignade de pied dans la mer du Nord, breaking news : elle est froide.

P1000872

P1000874

Au retour je m’attarde sur les étoiles parsemées sur la promenade des anglais ostendaise, dont je ne connais pas la moitié des noms, il faut être honnête.

P1000856

P1000868

Je retourne sur le front de mer à l’heure du coucher de soleil qui est absolument splendide.
Un disque rouge électrique qui fond dans la mer.

P1000888

P1000902

Advertisements

One thought on “Seaside friends.

  1. Pingback: London is calling you | On n'est pas venu là pour beurrer des sandwichs

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s