A foggy day in London town

[UNITED KINGDOM PART II]

Samedi, le temps est un peu plus couvert, ça ne va quand même pas être l’été tout le week end !

On se met en route vers le Broadway market, avec une petite pause pour visiter la Hackney Tower, exceptionnellement ouverte au public.
La vue depuis le rooftop est cool, la brume couvre Londres, créant une lumière étrange.
Le trajet m’évoque Bedminster, mon quartier bristolien, ça me fait plaisir.

IMG_20151003_134424

Pour le dèj, cette fois-ci je tente un beef rendang malaisien. Régal. Et une portion vaut largement pour deux #bonplan.
Agrou craque pour un saucisson qui, nous ne le savons pas encore, deviendra notre compagnon de route écossais.

Complètement repus, on continue via Columbia Road qui est bien moins encombrée que le dimanche matin, pendant le marché aux fleurs, 15 jours avant Noël.

IMG_20151003_213916

Ceci n’est pas Columbia Rd.

Oh tiens, il est 16h30, si on rejoignait des copains. Pub ? Pub !

J’ai moyennement envie de me faire pourrir, et mon souci d’intégration est tel que je prends une pinte, comme tout le monde. En plus y’a un match de rugby (c’était quelques heures avant le drame), je me vois difficilement commander un café allongé.

Un autre français (mon commentateur le plus fidèle) (oui ok, le seul) (coucou !) vient rééquilibrer les forces en présence pendant que les grands bretons éclusent à vitesse grand V et que les cris marquant chaque essai se font de plus en plus puissants.

A 18h30, je suis rouge écarlate et déjà complètement pompette. Heureusement, Agrou m’avait proposé d’aller au théâtre à 20h, ce qui nous a sauvé de l’extrême ivresse.

 

J’aime bien le théâtre et je trouvais rigolo de tenter l’expérience à Londres. La durée, 1h10, m’a paru raisonnable, genre si je comprends rien ce sera pas trop long, au pire je ferai un petit somme.

Nous voilà donc à The Yard, théâtre alternatif dans des anciens entrepôts, des gradins en bois et pas de décor. J’espère vraiment que je vais piger parce que pour la sieste, c’est compromis.

Lors des 5 premières minutes de Brenda, la comédienne ne pipe mot. C’est pas passionnant mais ça me convient bien. Puis entre un comédien, et la révélation : ils sont écossais !
Si vous ne connaissez pas l’accent écossais, rappelez-vous Trainspotting
Globalement on a compris ce qu’ils disaient (Agrou plus que moi forcément, vu qu’elle parle environ 30 fois mieux), mais le propos de la pièce est resté assez obscur.
Cela dit, je pense que ça aurait également  été le cas en français…

The Yard est situé dans un chouette lieu, Queen’s Yard à Hackney Wick, où les entrepôts ont été réhabilités en bars notamment. On choisi Howling Hops, un tank bar où la bière est directement tirée des immenses citernes stockées derrière le comptoir.
BF nous rejoins, seul, tous les autres ayant choisir d’aller mordre leur oreiller en pleurant, suite au drame.

On croise un nouveau renard (il a tellement la confiance que j’ai peur qu’il vienne me croquer le mollet) avant de finir dans un pub de quartier tout à fait sympathique.
Le genre d’endroit où tu croises des typologies de gens radicalement différents, avec des rideaux en velours rouge aux fenêtres et du gin tonic à un tarif correct.

Il me semble d’ailleurs que c’est là que nous aurons l’occasion de développer une réflexion autour de la langue française et des bizarreries qui la compose. Moi par exemple, je ne comprends pas qu’on dise un « pantalon » et pas un « jambalon ». Ce serait quand même plus logique…

Advertisements

One thought on “A foggy day in London town

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s