Miscellanées

[PARIS PART I]

Je me rends compte que je fais toujours l’impasse sur mes séjours parisiens, alors que techniquement, écrire 10 pages sur la Belgique n’est pas foncièrement plus intéressant.

Cette fois-ci, j’ai tout de même envie d’en dire deux mille huit cent trois mots.

Je vous épargne le couplet #COP21 sur le temps et la chaleur incroyable qu’il a fait ce week end, j’admets sans trop de honte avoir kiffé prendre l’apéro en pull sur une péniche et passé mon dimanche en t-shirt un 8 novembre. #detoutefaçononestfoutu

IMG_20151106_003336

C’est bien la peine de venir à Paris… #gueuledemarseillais

Vendredi matin, j’ai opté pour le Musée de l’Orangerie car il était ouvert (je me suis aperçue que c’était loin d’être le cas de tous), et parce que l’expo me disait bien.

« Qui a peur des femmes photographes ? ». Je serais tentée de répondre « leurs modèles » vu la tronche des gens sur les clichés. A croire qu’on n’avait pas appris à sourire avant le XXè… (Et soudainement je me souviens que j’ai déjà écrit le même genre de réflexion à Bruxelles, donc je n’insiste pas).

Les clichés sont ceux datant de 1839 jusqu’à la 1ère guerre mondiale. C’est pas mal de voir des scènes réelles aussi anciennes, même si le quotidien n’est pas fortement représenté (du fait de la difficulté technique de prendre des photos en intérieur).
La seconde partie de l’expo, que je n’ai pas faite, se trouve au Musée d’Orsay et est centrée sur la période entre les deux guerres. Ça m’aurait sans doute plus plu.

IMG_20151106_145037

Ensuite j’ai tracé à la Gaîté Lyrique pour le Forum organisé par Libé autour des libertés.

  • Moi : « Bonjour, je viens pour le Forum Libé ! »
  • La meuf de l’accueil, sans lever les yeux de son écran : « Il me semble que c’est plutôt demain »
  • Moi, mi rigolarde en réalisant qu’on n’est pas le 7 novembre mais le 6 : « Oh putain je suis bêêête »
  • La meuf de l’accueil, toujours rivée à son écran : « Oui c’est ça, à demain »

Je suis sortie de là, liquéfiée de honte par tant de mépris.

J’ai été complètement perturbée par ce changement de programme mais j’ai fini par aller au Palais de Tokyo. Une chouette expo sur John Giorno, un poète pop contemporain d’Andy Warhol dont je n’avais jamais entendu parler mais qui a l’air d’être un sacré luron !

Il y a aussi en ce moment un gros chantier de plusieurs expos, « Perspective playground », montées par Olympus, et la marque prête gratuitement des appareils photos pour se balader dans le lieu, en repartant avec la carte SD en souvenir. Je n’ai pas testé mais l’idée est plutôt cool et la pièce immersive InsideOut de Leigh Sachwitz m’a bien plu.

IMG_20151110_144903

 

IMG_20151106_170421
Samedi 7 novembre, j’ai tracé à la Gaîté Lyrique pour le Forum organisé par Libé autour des libertés. [Acte II]

Cette fois-ci c’était le bon jour, il y avait un kakémono Libération devant la porte.

Je m’étais inscrite pour le débat « Tous épiés », à propos de la Loi Renseignement, auquel participaient Alain Juillet (ancien directeur du renseignement à la DGSE, Félix Tréguer (cofondateur de la Quadrature du Net), Jean-Pierre Sueur (vice-président de la commission des lois du Sénat), Jeanne Sulzer (responsable juridique d’Amnesty International France).

Ce fut tout à fait passionnant, bien que peu rassurant et trop court (1h de débat et 30 minutes de questions du public).
J’aurais voulu pouvoir écouter Félix Tréguer développer son argumentaire plutôt que le bullshit convenu du sénateur.
Finalement j’aurais bien passé ma journée à la Gaîté Lyrique (bel endroit, au passage) pour suivre tous les débats. J’oublie souvent à quel point c’est appréciable d’écouter des gens brillants dans des domaines qui me dépassent.

(Si ça vous intéresse, un brief de Libé sur le sujet suite à cette journée)

IMG_20151107_173155

Dimanche, j’ai découvert la grande salle du Louxor, le ciné égyptien de Barbès dans lequel je veux entrer depuis sa réouverture. C’est carrément classe niveau déco (bien kitsch aussi), l’écran est immense, il y a deux balcons à l’ancienne et même un café et une terrasse au dernier étage de l’immeuble pour se détendre avant/après la séance.

On y a vu The Lobster de Y. Lanthimos, un film atypique dont le pitch peut paraître complètement absurde de prime abord, mais qui ne l’est finalement pas tant que ça. Il faut encore que j’y réflechisse. Et quand un film provoque de la réflexion sur plusieurs jours, c’est plutôt bon signe.

En sortant, j’ai décliné la session yoga pour finir le week end en éliminant les toxines. Je suis abonnée à Télérama et au podcast de Boomerang, j’estime avoir déjà gagné mes galons de bobo.

Advertisements

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s