Vous êtes très gentils [Soundcheck #28]

[PARIS PART II]

(Précision : cet article a été écrit avant le 13 novembre, à l’époque où assister à un concert n’était pas encore considéré comme une activité à risque)

Lundi, après une incursion normande liée à des choses pas très intéressantes (genre le travail), je me rends à l’enregistrement d’une émission de télé. C’est un peu foufou parce que c’est la première fois (tou-toute première fois) que je vais voir l’envers du décor !

Je n’en dirais pas plus pour garder l’anonymat mais de toute façon, des émissions musicales sur le service public, vous aurez vite fait le tour et déduit de vous-même.

Ça commence par Lily Wood and the Prick, que j’ai tenté d’éviter en arrivant 1h à la bourre, en vain. Je ne vais pas m’apesantir, mon avis n’a pas changé depuis.

S’en suit VKNG qui sont très très bons, je suis ravie de la découverte ! Et pour parfaire le truc, ils ont choisi Joy Division pour la reprise.

(Le clip de Killing in the name of god a été supprimé de Youtube, je ne sais pour quelle raison, mais je vous la recommande)

Je termine avec Rover qui va sortir son nouvel album dans les jours qui viennent, et je crois que je suis un poil sur la réserve avec ces deux nouveaux titres, à suivre.

 

Je presse le pas pour rejoindre le Point Ephémère.
Je connais peu les salles parisiennes, je ne sais pas comment je me débrouille, à chaque fois que je viens, soit il n’y a rien qui me tente (un comble), soit personne ne veut venir avec moi, soit c’est complet.
J’ai quand même déjà testé l’Olympia avec les Arctic Monkeys (Mile Kane en support band) (à l’époque de Last Shadow Puppets) (laissez-moi vous dire que c’était loin d’être dégueu), mais c’est à peu près tout.

Ropoporose assure la première partie. Deux jeunes blondinets, un faux, une vraie, qui envoient un post noise rock (ça se voit que j’ai du mal à définir leur style ?) très honnête.
Cela dit, ils m’agacent un peu  à passer de la guitare au clavier, de la batterie à l’accordéon, tout en chantant, comme si c’était d’une facilité enfantine.

J’apprécie la salle, qui n’est pas bondée, qui a un rapport scène/public agréable et où le son est bon.

Puts Marie arrive. Ils étaient aux Vieilles Charrues cet été, le jour où j’ai honoré Carhaix de mon auguste présence. Malheureusement leur set a coïncidé avec le moment des retrouvailles entre copains.
Ce n’est pas un secret, je privilégie rarement le social à la musique mais quand tu viens une seule journée, il faut composer avec l’ensemble des forces en présence.

Bref, de loin ça avait l’air assez dément et j’étais un peu triste de ne pas l’avoir vu.
Cette session de rattrapage tombait donc à pic et n’a clairement pas démenti ma première impression.

Le set commence pied au plancher, le fait d’avoir deux batteries aide pas mal en ce sens.

Il y a une alchimie sur scène, portée à merveille par un leader au charisme dingue. La voix, l’attitude, l’écorchure vive de Max Usata me fait soudainement penser qu’il n’y a pas tant que ça de groupes où une personnalité brûle la scène, comme ça a pu être le cas avec des groupes de rock comme Joy Division ou les Smiths.

Bien sûr je ne le compare pas à Ian Curtis, il faut toutes proportions garder, néanmoins, l’intensité et la sensibilité qui affleurent sont remarquables.
J’ai pensé au concert de Money à Bristol et à Jamie Lee qui m’avaient mené à la même réflexion. (Sachant que c’est probablement le meilleur concert de ma vie, c’est plutôt flatteur).

Pendant les 2/3 du concert, je le vois comme un sage poète torturé (est-ce vraiment une larme qu’il a versé au deuxième morceau !?), jusqu’à ce qu’il enlève sa chemise et que l’on se retrouve plutôt à San Francisco période grunge.
Et pour le coup, cette fois-ci, j’aurais aimé comprendre les paroles.

Autour, les quatre autres Puts sont tout aussi investis, et permettent d’osciller entre émotion et gros son.

IMG_20151109_235313

Il y avait sans doute de la comédie là-dedans, mais qu’importe, quand l’instant est présent.

Advertisements

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s