Le pianiste électrique. [Soundcheck #32]

[Ceci n’est pas un exercice dans le cadre du MOOC89 mais mon égo me charge de vous signaler que je l’ai validé, avec un 15/20 pour l’article sur Thylacine qui, a priori, a donné envie à mes correcteurs de le découvrir. Ce que j’estime être le but ultime, même si j’ai fait des erreurs de stratégie en termes de référencement.]

 

Ô joie. Janvier est là, avec son cortège de températures glaciales, pluies neigeuses, brouillards givrants, climat printanier et j’habite désormais Brest.

Ô joie. Astropolis Hiver me tend les bras (ainsi que Pluie d’Images, Longueurs d’Ondes, le festival Télérama et l’intégralité de la prog des Studios en fait, ainsi que celle du Quartz, de la Carène, du Vauban, bref je ne suis pas prête de rester le cul planté dans mon canapé à mater des séries) (par contre si quelqu’un est en train de mater Making a murderer, qu’il/elle se signale, j’ai besoin d’en parler).

 

Samedi soir, direction le Quartz pour une créa entre Carl Craig, légende vivante de l’analogique et Francesco Tristano, pianiste classique inconnu à mon bataillon.
Oui parce que bon c’est sympa Astropolis mais j’ai 31 ans désormais, alors j’ai opté pour le seul concert en configuration assise dans un théâtre.
J’aurais bien aimé faire l’Astroboum d’après-midi aussi mais c’est réservé aux enfants ou aux gens qui en ont… Jusqu’où la ségrégation va se nicher de nos jours…

 

Confortablement installés dans nos fauteuils, nous assistons à un début de set diablement efficace de Francesco Tristano. Entre un synthé, un piano à queue et des pads, il se démène avec enthousiasme, sorte de zébulon longiligne au jeu de bassin énergique, sur fond vidéo de motifs linéaires.

Rapidement, les premiers spectateurs envahissent la fosse qui a été vidée pour l’occasion. C’est hyper chouette à voir et à entendre. L’avantage manifeste des théâtres, qui disposent d’un son impeccable.
Même si parfois le concert pâtit de spectateurs apathiques vissés à leurs sièges. Je me rappelle d’un concert de Dominique A, chiant à mourir. (Dans le même temps certains profitaient de celui des Eagles of death metal, certainement moins chiant. Mais à mourir quand même) (ouais, bon).

FTris

Au bout d’une bonne demi-heure, on commence quand même à se demander si Carl Craig va se pointer, vu que c’est censé être une co-créa. Il ne tarde plus trop, mais quelle déception.

J’imagine bien que c’est compliqué de moduler de la techno sans couvrir le piano et de se mettre au diapason de l’instrument acoustique mais franchement, si c’est pour balancer deux trois grosses basses et des sons de missiles de temps en temps, c’était franchement pas la peine de taper un aller-retour depuis Detroit…

Le décalage entre les deux musiciens sur scène, bien que des regards complices prouvent leur entente, était assez étrange.
Entre Francesco Tristano, qui vidait des litres d’eau, dont le tee shirt gris clair est devenu gris foncé, et Carl Craig qui poussait gentiment quelques boutons sans grand investissement, je peux vous dire que toute ma gratitude va au premier !
Que j’ai envie de revoir en solo le plus vite possible !

 

Renseignement pris par la suite, le sieur Tristano est un des fondateurs d’Aufgang. Une information de plus à apporter à son crédit.

Bref, même si le duo ne se justifie pas franchement à mon sens, c’était malin de la part d’Astro de le proposer parce que je pense que les ¾ des spectateurs ont, tout comme moi, acheté leur place sur la foi du nom de Carl Craig, et sont ressortis avec une grosse banane grâce à Francesco Tristano.

Et a priori, nous n’avons pas eu la primeur de ce ravissement, il y a même une boiler room de dispo (qui n’a d’ailleurs rien à voir avec le set brestois).

 

Advertisements

3 thoughts on “Le pianiste électrique. [Soundcheck #32]

  1. Pingback: Je vous regarde depuis tout à l’heure [Soundcheck #55] | On n'est pas venu là pour beurrer des sandwichs

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s