Enjoy folks! [Soundcheck #33]

 

Il ya dix jours j’ai appris que je devais me rendre à Paris.

J’ai donc eu le premier réflexe que l’on a dans ces cas-là : consulter Infoconcert (d’ailleurs, on en parle d’Infoconcert et des pop up envahissants sur chaque pixel de chaque page ?) (Non ? Ok, c’est chiant).

Bonne nouvelle, Foals avait deux dates de prévu à l’Olympia ! Mauvaise nouvelle, c’était bien évidemment complet.

Notoriété oblige, à l’Olympia les places s’arrachent  en l’espace d’une demi-heure, et au final un bon quart des acheteurs sont obligés de les revendre parce qu’ils ne sont pas dispo le soir venu.
La plaie de la billetterie (à ce propos, j’aurais probablement une place à vendre pour le concert des Last Shadow Puppets en ce même Olympia le 29 mars prochain) (oui je fais donc partie de ces connards qui sont devant leur ordi au moment de la mise en vente, pour acheter un billet, AU CAS OÙ).

Tout ça pour dire qu’un certain Loïc était bien content de se débarrasser de son ticket.

 

19h30 (à 40 balles la place, je peux te dire que tu loupes même pas une minute de la première partie), je passe les trois niveaux de fouille (un juste pour mater ta tronche, un pour le détecteur de métaux et un pour le sac) en sentant grimper la colère citoyenne (tu sais celle de la meuf qui a culpabilisé de ne pas être allé à la manif contre la prolongation de l’Etat d’urgence pour cause de poulet familial).

Concrètement, les mecs qui sont venus prouver leur aveuglement au Bataclan, je pense que nous sommes tous d’accord sur les faits, ils ne sont pas entrés dans la salle tranquillement avec leurs kalash pour profiter des quatre premiers morceaux avant de rejoindre leurs potentielles 72 vierges (on ne s’appesantira pas sur le fait qu’il faille être particulièrement crétin pour rêver de se taper 72 vierges).

Donc la fouille, à part te faire poireauter à l’entrée de tous les établissements culturels de France (40 putain de minutes pour entrer dans la Bibliothèque Pompidou bordayl), par des vigiles qui te demandent d’ouvrir ton sac sans même prendre la peine de jeter un coup d’œil à l’intérieur, à quoi ça sert ?!

Désolée, je n’arrive pas à intégrer l’argument « Je sais que ça sert à rien mais ça me rassure ».
Je suis plutôt de l’avis du Bonjour Tristesse, qui affirme : « Et ben moi, je demande la liberté, dans mon pays en France, d’avoir la probabilité de me faire caner pour rien, par des abrutis. »

 

J’en étais là de ma réflexion quand Declan McKenna est entré sur scène avec ses petits camarades.
Première réflexion « Putain mais ils ont 13 ans et demi !? ». Sachant qu’on s’était fait la même la semaine d’avant pour le support  de Kid Francescoli, je pense qu’il faut se rendre à l’évidence, c’est plutôt nous qui approchons des 45 ans…

Le groupe est mixte et la batteuse est une fille, c’est assez rare pour être signalé (plaçons ici une petite pensée pour Tatiana Mladenovitch aka Fiodor Dream Dog, batteuse émérite pour, entre autres, Bertrand Belin).

Je suis aussitôt transportée de l’autre côté de la Manche, ils ont un son anglais, je sais que ça veut pas dire grand-chose mais pour moi c’est limpide.
Je repense à Bristol, à ces dizaines de groupes découverts, tout juste sortis de leur garage ou des jupes de leurs mères, et qui livrent des perfs magiques ou chiantes, mais toujours dotées d’une attitude toute britannique.

On peut dire ce qu’on veut mais les groupes anglais ont un truc inné que les français n’auront jamais.

Tout ça me rappelle qu’il faut absolument que j’aille au Royaume-Uni, de préférence rapidement, pour me faire un shoot d’authenticité (et de carrot cake).

 

« L’Olympia vous offre 20 minutes d’entracte ».
Merci l’Olympia, c’est bien aimable !

 

40 minutes plus tard (c’est là que tu apprécies qu’ils aient installé le wifi, étant donné qu’on ne capte pas à l’intérieur de la salle), Foals se pointe.

J’aime bien le son et la configuration de l’Olympia, je ne comprends d’ailleurs pas qu’aucune autre salle ne se soit décidée à avoir un sol incliné et rebondissant, c’est tellement appréciable !

Yannis Philippakis et ses petits copains envoient direct le bois, à base de lumières qui éblouissent et de gros son qui tâche.

Le public est chauffé à blanc dès le premier morceau et je me retrouve à jumper sur My numbers, pour la première fois depuis ma luxation de rotule !
J’ai pas fait la maligne longtemps parce que j’ai vite senti qu’il allait pas falloir trop tirer sur les ligaments, mais l’avantage du sol trampoline, c’est que dans tous les cas, tu es porté par les sauts des gens autour.

Rapidement ils jouent London thunder, qui est, en gros, la raison de ma venue (et les premiers albums, mais il faut être réaliste, on ne les entendra pas). C’est un peu joli, mais pas à me donner la chair de poule comme prévu.

 

Ce n’est pas un scoop, Foals est devenu un groupe de stade. Malgré tout, je n’avais pas anticipé que ce soit à ce point et j’avoue avoir été vite saoulée du côté pied au plancher / explosion de décibels. Un peu de nuances ne nuit pas.

Je suis sans doute la seule qui vous dira ça car autour de moi les gens étaient dingues.

Au balcon, des vieilles de soixante ans (si ma mère lisait ça, elle piquerait une crise), dansaient et chantaient à tue-tête (je suppose), à mes côtés une jeune fille criait à sa pote « Yannis, il est trop beau ! » (alors que franchement, c’est une fois de plus le batteur qui avait la classe), derrière moi le couple venue de sa banlieue nordiste avait enfin arrêté de s’engueuler pour danser, la félicité était à son comble.

 

Et moi je pensais à toutes les pintes que j’aurais pu allègrement pisser pour 40€. #stayclassy

Advertisements

One thought on “Enjoy folks! [Soundcheck #33]

  1. Pingback: OK, on est chauds ! [Soundcheck #35] | On n'est pas venu là pour beurrer des sandwichs

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s