Les votes sont trèèèès serrés ! [Soundcheck #40]

Continuant mon petit bonhomme de chemin de provinciale perdue et ébahie devant la qualité, l’immensité et la diversité de l’offre culturelle de la capitale, mardi soir, je me suis rendue à l’Arche St Germain d’Issy-les-Moulineaux pour assister au PRIME DE NOUVELLE STAR !!

Gare à vous Julien Doré et Camélia-Jordana de tout poil, j’arrive armée de toute ma naïveté (et de mon cynisme) (ce n’est pas incompatible) en bandoulière.

NS

En vrai, j’ai bien aimé voir le dispositif télévisuel lors des Victoires de la Musique (je ne me suis toujours pas remise du ballet magnifique de la Spider) (ni de la prestation de Louane) (mais pas pour les mêmes raisons), et je trouvais l’occasion belle d’aller observer une autre émission.

Bon en plus, il restait pour la demi-finale mes 4 candidats préférés (oui parce que je regarde toute les semaines) (vous pouvez y aller pour le shaming, aucune prise sur moi).

J’étais accompagnée pour l’occasion de ma binôme d’émission, beaucoup plus télégénique que la plus télégénique de tes copines (les lecteurs cultivés auront noté la référence pointue et le clin d’œil au jury).

 

Arrivées sur l’Île St Germain, bim, averse de neige. Avril is the new mars.
Arrivées dans le chapiteau, bim, douche froide.
Pas littéralement rassurez-vous, c’est juste qu’on te demande de laisser tous tes effets aux vestiaires et qu’on te confisque donc ton téléphone.

Autant la CB j’avais quelques réticences mais ma foi, qu’est-ce que l’argent après tout.. ? Autant le smartphone, qui te prive donc de la possibilité de prendre des photos et de live-tweeter, mais surtout, qui t’OBLIGE à parler à ton accompagnatrice, paye ton calvaire…

 

Sur ce, tu entres dans l’arène qui est bien plus petite que ne le laisse présager la retransmission télé (au passage, nous noterons que c’est open bar sur les bouteilles d’eau) (par contre pour les pintes, QUEDALLE) et tu te retrouves debout, quasi collée à la scène (qui est petite donc) (je me disais que les candidats devaient faire des kilomètres à courir d’un bout à l’autre, en fait non) (relativisons donc leurs qualités sportives).

Sur ce il est 19h45 et il reste une bonne heure et demi à attendre, en priant pour que l’abruti qui anime l’émission précédente veuille bien lâcher l’antenne.

 

Finalement c’est passé relativement vite, grâce au chauffeur de salle qui n’a cessé de nous répéter ses recommandations (ne pas huer les candidats, les applaudir le plus fort possible, scander leurs noms, applaudir, crier, et puis aussi applaudir).

Le jury vient s’installer à son bureau avant la prise d’antenne, rien à signaler, ils sont comme à la télé.
Sauf que leur bureau est bas comparé à la scène et que du coup on les voit pas des masses. (Et qu’ils se barrent comme des chiens dès la fin du générique, sans un mot pour le/la pauvre éliminé(e)) (mon optimisme légendaire et ma foi inaltérable en l’être humain me pousse à penser qu’ils fuient juste le public et qu’ils leur font des câlins une fois sortis du plateau) (si).

Laurie Cholewa, perchée sur des talons de 10, maitrise vachement mieux la descente d’escaliers que Virginie Guilhaume (D8 n’a peut-être pas les moyens de lui payer un assistant qui lui tienne la main). Par contre elle a un tailleur moche #fashionista.

 

L’émission s’enchaine à un rythme assez effréné, même les pauses pub j’ai eu l’impression que c’était court. Alors que quand tu te les tapes à la télé…
C’est assez amusant de voir l’armada de maquilleurs/coiffeurs qui se précipitent sur scène pour faire des raccords make up, et les balayeurs qui poussent les plumes balancées pour le morceau précédent.

 

Mélanie chante bien, Mia a un vrai truc cool, Manu me plait, Patrick montre son torse.
Le son est assez mauvais, forcément, il n’est pas calibré pour ceux qui sont sur place.

Bizarrement, alors qu’à la télé c’est le jury qui me parait avoir une place prépondérante en livrant ses avis, là j’ai l’impression de ne quasiment pas les avoir remarqué, ni de les avoir vu en vrai.

Alors que je me faisais une joie de rencontrer Elodie Frégé que je trouve fort sympathique depuis sa sortie énamourée sur la plateau de la Star Ac’. (Que deviens Edouard d’ailleurs ?) (Qui se souvient d’Edouard surtout…)
Du côté des hommes rien à signaler, Sinclair fait son FILF blasé, André Manoukian place son Dédéfi, Jey Starr se fait chier.
Nous noterons tout de même une injustice flagrante : eux ont le droit d’utiliser leur portable….

Drame annoncé, un des candidats est éliminé.
Mélanie en l’occurrence. Ce qui conforte nos pronostics.
(Pour la finale on donne Patrick gagnant, courez chez vos bookmakers)

 

On passe devant l’espace VIP Canal + en sortant, et je peux vous dire, que même de là, on sent les coupes budgétaires

 

Bref, c’était intéressant d’avoir pu observer, behind the scene, les musiciens, le public, les caméramen, les régisseurs, les réalisateurs, le chauffeur de salle, malgré des oreilles un peu en vrac de ces applaudissements permanents.
Et puis bon, c’est probablement la dernière édition, compte tenu des audiences, alors c’était le moment ou jamais !

 

(Si vous avez envie de regarder le replay pour jouer à Où est Charlie, j’avais un sweet vert)(« Tenue correcte exigée. Privilégier les couleurs vives. »)

Advertisements

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s