Αντίο | ANTIO

[KÉRKYRA, PART VIII]

Nous sommes déjà dimanche, la semaine a fait un tour sur elle-même pour atterrir le jour du départ. Mon avion étant à 23h, j’ai encore une journée complète à me dorer la pilule au Levant Hôtel, que je souhaite quitter le plus tard possible ❤

Je me demande quand est-ce que dort le réceptionniste.
Il était là quand je suis partie la veille à 7h30, quand je suis allée me couchée à 22h, et ce matin à 9h #troishuit

 

En  me dirigeant vers le p’tit dèj, je me pose une question de fond : est-ce un réflexe de pauvre, ou juste de la politesse, de débarrasser ton plateau quand tu as fini, plutôt que de le laisser sur la table !?

Vu les remerciements de la cuisinière quand je lui ai déposé en partant, j’ai une petite idée de la réponse…
Elle m’a d’ailleurs demandé si j’étais déjà venue dans cet hôtel (non), j’aurai donc un sosie français qui serait passée il y a deux ans.

Je me fais un remake de la journée du vendredi, entre le transat et la table de jardin, la piscine et les kit kat. Le serveur m’offre mon americano (et à 3€ la tasse ça fait plaisir), je pense sérieusement qu’ils vont me regretter, je fais baisser la moyenne d’âge de la clientèle d’environ 30 ans.

 

À 19h je fais des adieux déchirants aux lieux et redescend vers « l’arrêt de bus ».
Sur la place de l’église, je dis au revoir aux 3 petits vieux qui squattent tous les soirs à l’heure de l’apéro.
Au passage je fais un stop au cimetière, il ne sera pas dit que j’aurai passé des vacances sans en visiter un.

Le soleil commence à tomber et la mélancolie des heures dorés.

 

Bon sang ne saurait mentir, j’arrive à l’aéroport avec 3h d’avance. Je découvre que l’avion a 40 minutes de retard, puis 1h, puis 2. Tout ça à cause des grèves françaises ÉVIDEMMENT. Mais on soutient les grèves.

Je regarde mentalement mon nombre d’heures de sommeil se réduire à peau de chagrin, assise par terre (big up Louisy Joseph) entre des passagers pour Birmingham #earcandy et d’autres pour Nantes, qui ont piochés les prénoms de leurs gosses dans Le Petit Nicolas.

 

B.O.
Superpoze – For we the living
Cascadeur – Camera
Bison Bisou – Bodysick
Feu ! Chatterton – L’oiseleur
Shame – Song of praise
Froth – Outside (briefly)
Et dans ma tête, en ritournelle, Vald « Deviens génial, deviens génial »

+ les podcast de Transfert (Slate) et Entre (Louie Media).

 

Bières testées
AUCUNE !!
Incroyable mais vrai, aucune goutte d’alcool durant cette semaine.

Advertisements

6 thoughts on “Αντίο | ANTIO

  1. Haha j’écoute “Entre” aussi. J’oscille constamment entre émerveillement et agacement quand j’entends la gamine parler.

      • Haha ouais. Ceci dit, je pense qu’on a tous connu une personne un peu comme ça, un·e élève qui n’avait pas l’air d’évoluer dans le même monde et qui, si on lui avait donné l’occasion de s’exprimer sur ces sujets, aurait donné des réponses similaires (sauras-tu reconnaitre l’écriture inclusive dans ce commentaire ?).

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.