Kõndima

[TALLINN PART IV]

Je ne vais pas en faire des tartines (lol) sur le petit-dèj mais quand même… Ça doit être sympa d’être riche.

Je pars bille en tête à la découverte de Tallinn. J’ai trouvé par je ne sais plus quel biais, un article avec 10 hidden places of Tallinn à découvrir selon les locaux. Il y en a un, avec les hashtags urbex, street art et architecture qui me fait de l’œil.

Sur le chemin je m’arrête au EKKM, un musée plus ou moins alternatif, qui propose une expo avec plusieurs artistes contemporains (entrée libre sur donation).

J’aime pas mal une pièce, où de la musique de club s’allume par intermittence avec les lumières associées, avant de stopper et de plonger l’ensemble sous une lumière crue.

J’arrive au fameux Linnahall qui est une totale aberration construite sous l’ère soviétique au début des années 80 à l’occasion des JO, pour être la plus grande salle de spectacles et de sports du coin, avec héliport, patinoire, et consort.
Le bâtiment est abandonné depuis plus d’une dizaine d’année, laissé à l’usage des goélands et des habitants, qui y trouvent un super spot pour prendre l’apéro face à la mer, ou exprimer leur talents plastiques.

C’est immense et stalinien, d’un gigantisme dément.

Je poursuis le long de la côte pour aller faire un tour au Seaplane Harbour dont on m’a vanté les mérites. Je fraude le bus pour quelques arrêts, malgré des hommes en armes qui attendent avec moi (des chasseurs ?). Tallinn est la première ville européenne dans laquelle les transports en commun sont gratuits pour les habitants, je me sens comme chez moi, je me persuade que je suis dans mon bon droit. CQFD.

Je regarde le brise-glace à quai et la réhabilitation des hangars maritimes mais le prix du billet stoppe ma motivation déjà faible pour l’histoire maritime de l’Estonie.

Je me dirige vers le quartier de Kalamaja, avec une pause forcée dans un café végétalisé idéal pour bouquiner (Oivaline), à cause d’une soudaine averse.

Les maisons sont immenses, similaires, colorées et en bois. C’est très joli et assez dépaysant (voire anachronique pour l’européenne de l’ouest que je suis).

J’arrive au cœur de ce quartier qui se gentrifie gentiment, à côté de la station de tram Balti Jaam, où un marché couvert immense trône.
J’avale un sandwich au falafel (à ma décharge, c’est le seul mot que je comprends dans le menu, je préfère éviter les risques inutiles) avant de tester Gelato Ladies, recommandé par la Tallinn free map by locals qui me sert de guide (il n’existe pas de city guide de cette ville).
Je valide, même si la température de l’air n’engage pas franchement à se rafraîchir (au moins j’ai eu le temps de la manger avant qu’elle fonde) (coucou Marseille !).

 

À quelques mètres de là, c’est la Telliskivi Creative City qui s’est installée.

Et on rigole mais soyons honnêtes, des bâtiments indus en briques, avec des lettrines en façades, des tables en palettes et des containers réhabilités, dans lesquels des hipsters fiers de leur manbun et de leur barbe, nous servent du café équitable et des gâteaux vegans, c’est ça qu’on aime.

Bref, il y a des créateurs locaux, des pièces de street art, la nature traversée par une voie ferrée, des bâtiments en ruine, je suis en pleine extase.

Le tout est traversé par un vent d’est, une mélancolie automnale.

 

Je file vers les hauteurs de Toompuiestee pour surplomber la vieille ville. J’entre dans la magnifique cathédrale Alexander Nevsky, qui est un palliatif pour qui n’est pas encore allé à Moscou ou St Pétersbourg (moi).
C’est l’heure d’un rituel religieux que je ne saurai nommer, et vu le peu de fidèles en proportion des touristes, c’est un peu comme être au zoo.

Mine de rien ça fait environ 8h que je visite et l’hôtel me tend les bras.

Un mauvais point tout de même, la télé ne lit pas ma clef USB et la saison 2 de The Bold Type devra attendre.

Advertisements

2 thoughts on “Kõndima

  1. “Le bâtiment est abandonné depuis plus d’une dizaine d’année, laissé à l’usage des goélands et des habitants” : j’t’y mettrais un téléphérique et une médiathèque direct, moi.

Exprime-toi !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.